Le cœur du problème, c’est le problème du cœur

« Le cœur humain est plus trompeur que tout ! Personne ne peut le guérir, personne ne peut le comprendre. Moi le Seigneur, j’examine les pensées et les désirs de tous… ». Jérémie 17 : 9-10.

Si l’on entend fréquemment des propos tels que : « Je suis moi-même surpris d’avoir pu dire ceci ou d’avoir fait cela… », c’est que le cœur de l’homme est trompeur et imprévisible, comme le souligne l’Ecriture par la bouche du Prophète Jérémie dans le verset cité plus haut.

Le cœur de l’homme, élément spirituel de la personnalité, a un effet d’entraînement sur les autres aspects de l’être humain. Son état peut donc avoir une incidence sur la santé physique ou spirituelle de l’homme.

S’agissant de la santé physique, la parole de Dieu déclare que : « le cœur joyeux fait du bien à la santé mais un esprit abattu dessèche les os » (Proverbes 17 :22) ou encore que : « le cœur joyeux égaie le visage, mais par le chagrin du cœur, l’esprit est abattu » (Proverbes 12 :25). Il est également souligné, par ailleurs, que : « l’inquiétude dans le cœur d’un homme l’abat, mais une bonne parole le réjouit ». (Proverbes 12 :25).

Concernant la santé spirituelle, Jésus affirme que c’est ce qui sort du cœur de l’homme qui le souille : les mauvaises pensées, l’impudicité… (Marc 7 :20 et suivants).

Il y a donc une certaine corrélation entre ce que nous sommes et l’état de notre cœur. Et comme la parole déclare que rien n’est impossible à Dieu, seule l’intervention divine (parole + Saint Esprit) peut apporter une solution au problème du cœur.

C’est précisément ce qui se produit au travers de la nouvelle naissance : le Père céleste nous donne en lieu et place de notre ancien cœur, un cœur nouveau et un esprit nouveau dans lequel vient habiter son Esprit qui nous guérit et nous dispose à lui obéir (Ezechiel 36 :26).

Sommes-nous conscients que nous ne pouvons effectuer cette opération par nous-même ? Alors, approchons-nous du Seigneur et demandons-lui d’opérer en nous cette transformation.

Cependant, souvenons-nous qu’avoir un cœur nouveau est une bonne chose, mais bien le garder, c’est encore mieux, et c’est là notre responsabilité de tous les jours (Proverbes 4 :23).

Une prière pour aujourd’hui :
Père créateur, je reconnais que mon cœur est trompeur et tortueux. Je te demande de me donner un cœur nouveau afin que je puisse être un bon citoyen de ton royaume. Aide-moi aussi à bien le garder chaque jour, Amen !

Prince  Alexandre  Sawadogo.