Dieu est digne d’une confiance absolue

« … En toi je me confie, ô Eternel ! Je dis : Tu es mon Dieu ! Mes destinées sont dans ta main ». Psaume 31 : 15-16.

 Nous connaissons presque tous le verset biblique qui dit : « Ne vous inquiétez de rien » (Matthieu 6 :31). Cependant, est-il quelqu’un qui, devant les bouleversements actuels, ne s’est un jour inquiété pour lui-même, pour ses enfants, son pays, ou autre. L’émerveillement que suscitent les progrès de ces dernières décennies s’accompagne de tant d’incertitudes que nous sommes nombreux, chrétiens ou non, à nous interroger quant à l’avenir de ce monde.

 Cependant, si le monde change, les Ecritures déclarent que la Parole de Dieu est établie dans les cieux (Psaume 119 :89), autrement dit, elle n’a pas changé et ne changera jamais. Dieu est Dieu et Il tient la destinée des hommes entre ses mains, de surcroît celle de ceux qui ont choisi de faire de son fils leur Seigneur et sauveur.

Notre Dieu est aujourd’hui le seul rempart qui reste inébranlable. Sa parole, écrite depuis des millénaires sous l’inspiration du Saint-Esprit, demeure d’actualité. Aucun régime politique, aucun philosophe, aucun chercheur ne peut objectivement défier son infaillibilité. Lorsque nous croyons en la Parole et que nous la mettons en pratique, nous permettons au Dieu qui se tient derrière cette Parole de changer le cours des évènements en notre faveur.

 La question est de savoir entre les mains de qui nous choisissons de mettre notre destinée ? Si nous avons décidé de la placer entre les mains du Seigneur, alors soyons dans le repos car il prendra sûrement soin de nous.

 Une prière pour aujourd’hui :

Père, je décide ce matin de ne plus me fier aux horoscopes ou autres diseurs de bonne aventure mais de placer ma destinée entre tes mains. Merci de ce que dans ton grand amour et ta fidélité, tu me donnes du repos au milieu des tempêtes. Sois exalté et glorifié à jamais. Au nom de Jésus j’ai prié, Amen !

Evelyne Charbonneau

Dieu pourvoit aux besoins

« Et mon Dieu pourvoira à tous nos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ » Philippiens 4 :19

 « Si j’avais l’argent, si je gagne de l’argent… » sont des expressions que les gens utilisent dans la vie quotidienne. Certains économistes disent que l’argent permet d’apaiser l’inquiétude et l’incertitude mais, en tant que fils de Dieu, nous devons veiller à ne pas faire de l’argent un second Dieu.

 L’argent fait certes partie du quotidien ; cependant, notre vie n’en dépend pas. Peut-être avons-nous en ce moment les bras croisés en disant que nous ne pouvons pas faire ci ou çà parce que nous n’avons pas d’argent. Une telle pensée est acceptable dans le monde mais non dans le royaume des cieux.

 La parole de Dieu dit : « Ne vous inquiétez de rien, mais en toutes choses, faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces » Philippiens 4 :6

 Ce que Dieu nous demande ici, c’est de lui faire connaître simplement nos besoins car il ne satisfait qu’aux besoins. Ne nous trompons donc pas en passant le temps à prier pour avoir des moyens.

 L’argent n’est qu’un moyen, un instrument qui permet de satisfaire le besoin. Ainsi, lorsque nous faisons connaître notre besoin à Dieu, lui décide du moyen qu’il désire utiliser pour le satisfaire : offrir une opportunité, passer par quelqu’un, donner une idée, etc.

 Notre bonheur dépend par conséquent non de la quantité d’argent que nous possédons mais de notre attachement à Dieu, source de toute richesse : « Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi, et qu’il boive » dit l’Ecriture (Jean 7 :37).

 Pour faire comprendre cela à ses disciples, Jésus les a envoyés en mission en leur recommandant de ne prendre avec eux ni argent, ni or, ni sac pour le voyage, ni plusieurs tuniques, ni souliers. Et les disciples, à leur étonnement, ont vu tous leurs besoins pourvus durant leur mission parce qu’ils dépendaient de Dieu.

 Souvenons-nous donc que Dieu pourvoit aux besoins et non aux moyens et que la vie d’un citoyen du royaume des cieux dépend avant tout de sa relation avec son créateur et Père.

 Que la grâce et la paix vous soient multipliées !

 Une parole de Dieu pour aujourd’hui :

« Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, même celui qui n’a pas d’argent ! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer ! » (Esaïe 55 :1).

 Dayamba Yentéma

S’en remettre au juste juge

« Quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir péché ? Mais si tout en faisant le bien, vous supportez la souffrance, c’est une grâce devant Dieu… Christ lui aussi a souffert pour vous et vous a laissé un exemple, afin que vous suiviez ses traces… lui qui, insulté, ne rendait pas l’insulte ; souffrant, ne faisait pas de menaces, mais s’en remettait à Celui qui juge justement » 1 Pierre 2 : 23.


Dans ce monde du « sauve qui peut », où chacun se bat pour préserver ou défendre ses intérêts à tout prix, on en vient à se demander s’il est encore possible de vivre sans répondre, ne serait-ce que de temps en temps, aux multiples provocations, menaces et autres intrigues quotidiennes. La réponse, c’est « Oui, assurément ! » En imitant Christ, notre modèle, tel que présenté dans le verset du jour, nous le pouvons.

Il est certes beaucoup de situations aujourd’hui qui révoltent : le mépris, l’indifférence ou l’injustice des forts à l’égard des faibles, les trahisons de tous ordres (fraternel, conjugal, politique…), le manque d’amour, de compassion, etc. Face à ces diverses situations, nous avons le choix entre nous venger ou refuser que le mal domine sur nous, en comptant plutôt sur la justice de Dieu, le juste juge.

Le bon choix, évidemment, c’est de ne pas nous laisser gagner par la tentation de nous faire justice mais plutôt, d’appeler au secours le Saint-Esprit. Il est en nous, il nous soutiendra et il nous fortifiera. Croyons qu’il existe quelqu’un, l’Etre suprême, le créateur de l’univers visible et invisible, qui voit tout et qui juge justement. Il a déclaré dans sa Parole : À moi la vengeance, à moi la rétribution (Deutéronome 32 :25). Cette ferme assurance nous fera triompher des multiples offenses dont nous sommes constamment l’objet dans nos familles, sur nos lieux de travail ou dans la rue.

Une prière pour aujourd’hui :
Excellent Père de grâce, dans ce monde de plus en plus dur et injuste, je veux t’offrir toutes les luttes que je mène quotidiennement pour vaincre le mal et faire le bien. Que ta grâce toute suffisante abonde dans ma vie, qu’elle efface toute amertume et toute révolte, et me comble pleinement. Au nom de Jésus-Christ de Nazareth, j’ai prié, Amen !

J de D B

Dieu a un objectif pour nous

« En effet, ceux que Dieu a choisis d’avance, il a aussi décidé d’avance de les faire ressembler à son fils. Ainsi, son fils sera l’aîné d’une grande famille. » (Romains 8 : 29, Parole de Vie).


Selon la conception religieuse, le Seigneur Jésus-Christ est là-haut, tout puissant, et nous chrétiens, nous sommes ici, en bas, si petits, si insignifiants.

Mais la Parole de Dieu nous apprend dans le verset du jour que Dieu nous a créés et sauvés pour un objectif spécifique.

Son but, dès la fondation du monde, était que nous soyons à l’image de son fils, que nous lui soyons conformes.

Ainsi, Jésus-Christ est notre grand frère, l’aîné de la famille de Dieu dont nous sommes membres.

Cela semble trop beau, mais il en est ainsi. Il n’est pas un Dieu lointain, inaccessible. Il est au milieu de nous, bien plus, Il est en chacun de nous et comme dit l’Ecriture « Christ en nous, l’espérance de la gloire » (Colossiens 1 : 27).

Il est important que nous saisissions cette vérité, que nous en soyons pleinement conscients. Et quoi que nous fassions – que nous méditions la bible, que nous priions ou que nous vaquions à nos occupations – souvenons-nous que le but de Dieu est de nous transformer, pour être conformes à l’image du Seigneur Jésus-Christ. Quelle grâce !

Une prière pour aujourd’hui :
Mon Père bien-aimé, merci pour le privilège que tu me fais en me prédestinant à être le frère/la sœur du Seigneur.
Donne-moi et à tous ceux qui croient en toi de saisir cette vérité et de marcher dans cette espérance. Amen !

HD