La prospérité à tous égards

La prospérité à tous égards.

« Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. » 3 Jean 1 : 2.

La prospérité que notre Père donne est suivie de paix et dans ce passage, il est dit à tous égards, c’est-à-dire qu’elle concerne tous les aspects de notre vie. Cependant, la bible nous cite des exemples de gens qui sont bénis mais qui ont des chagrins.

Mentionnons entre autres le cas de la femme malade depuis douze ans (Marc 5). On peut dire qu’elle était prospère sur le plan financier, puisqu’elle a eu les moyens d’aller voir plusieurs médecins, jusqu’à dépenser tout son argent. Il y a aussi l’exemple du chef d’une armée puissante atteint de lèpre (2 Rois 5).

Ce sont là des cas de bénédictions suivies de chagrin et c’est bien pour cette raison qu’ayant entendu parler du divin guérisseur Jésus, ils sont allés à lui et ont recouvré la bonne santé.

La maladie, le chômage, la pauvreté, etc. ne sont pas le lot de l’enfant de Dieu à cause de l’œuvre achevée de Jésus-Christ à la croix.

Le plan de Dieu pour nous est de nous assurer une paix profonde parce que nous nous confions à lui. Cela veut dire une réussite dans tous les domaines de notre vie. Etre en bonne santé, en sécurité, être dans la prospérité, dans la faveur et le bonheur… c’est ce que Dieu a donné à Salomon, cet homme qui a eu l’intelligence de demander à Dieu la sagesse et qui a eu la grâce d’obtenir tout par-dessus. Faisons de même.

Confessions pour aujourd’hui :

Tendre et adorable Père, merci parce que je suis déjà béni de toutes les bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ.

Je déclare que je prospère non seulement dans mes finances, mais aussi dans ma santé, mon travail, ma famille.

Merci Père de grâce, de m’avoir accordé la prospérité accompagnée de paix. Amen !

Hortense DRABO

Rien n’est caché devant Dieu

« Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu » Luc 12 :2.


Les hommes font beaucoup d’efforts pour présenter une image de leurs personnes dans leur environnement immédiat. Tout est alors mis en œuvre pour cacher nos défauts et nos faiblesses vis-à-vis de notre prochain afin paraître ce que l’on n’est pas. Cependant, nous ne pouvons tromper Dieu car, pour lui, les ténèbres ne sont pas obscures, la nuit brille comme le jour et les ténèbres brillent comme la lumière (Psaumes 139 :12).

Des évènements révèlent les cœurs des hommes. Le Seigneur le permet pour notre bien car, bien que désagréables, ces évènements guérissent nos âmes et les restaurent. Sans cette restauration, il ne nous serait pas possible de marcher avec intégrité dans les voies de Jésus-Christ. Rappelons-nous du patriarche Abram, qui, pour préserver sa vie en Egypte, a fait passer son épouse Saraï pour sa sœur. De même, il n’a pas vu d’inconvénients à ramener une servante égyptienne qui par la suite lui enfanta un fils.

Rappelons-nous, en toutes circonstances, en tous lieux et à tout moment que nulle créature n’est cachée devant Dieu, mais que tout est nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. (Hébreux 4 :13). C’est pourquoi, assurons-nous de servir Dieu et non les hommes.

Prière :
Père céleste donne-moi de marcher dans l’intégrité et d’être conscient de ta présence car je suis ton habitation par le Saint-Esprit. Amen !

FS

A chaque jour, son action !

« Ne dis pas à ton prochain : Va et reviens, Demain je donnerai ! Quand tu as de quoi donner. » Proverbes 3 : 28.

A l’annonce du départ de ce vieux monsieur que j’affectionnais beaucoup, je suis restée pétrifiée et songeuse pendant quelques temps, partagée entre la douleur, la colère et le remord.

J’avais pourtant prévu de lui annoncer la bonne nouvelle du royaume de Jésus Christ.

Jour après jour, j’avais remis cette visite au lendemain. « Demain j’irai, je lui apporterai la parole… »

Où se trouve t-il aujourd’hui ? Quelqu’un a t- il eu la diligence de lui parler de Christ, avant qu’il ne ferme les yeux pour toujours ?

Il ne nous faut jamais reporter à demain ce que nous pouvons faire aujourd’hui, comme nous le dit la parole de Dieu, car :

  1. Nous avons de quoi donner. Le Seigneur nous a oint pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres…La partageons-nous promptement et au bon moment à ceux qui sont autour de nous et qui en ont besoin ? Le Saint Esprit nous a remplis de paroles de sagesse et de consolation. Combien de fois avons-nous reporté à plus tard une visite de soutien à un malade, à quelqu’un qui est affligé parce que nous sommes pressés, trop occupés ou simplement parce que nous n’en avons pas envie ? Le Seigneur nous fait la grâce d’expérimenter des miracles et des prodiges. Combien de fois avons-nous laissé passer l’occasion de témoigner à quelqu’un les bienfaits de Dieu dans nos vies ?
  2. Nous ne savons pas ce qui arrivera demain! (Jacques 4 : 14) La parole de Dieu nous dit qu’il y a un temps pour toute chose. Le temps est une ressource précieuse que le Seigneur a mise à notre disposition.
    L’utilisons- nous pour faire ce qu’il attend de nous au jour le jour ? Ou en faisons-nous ce que nous voulons ? N’oublions pas que le temps ne sait faire qu’une chose : passer.

Une vie peut être changée, une âme sauvée, réconfortée par un témoignage, une parole de soutien, une action, parce que nous avons pris le temps d’agir, de bien agir et au bon moment.

Une prière pour aujourd’hui
Saint Esprit, accorde-moi la grâce de réaliser en temps et en heure ce que le Père a prévu pour moi et de ne pas remettre à demain ce que je dois faire aujourd’hui.
Merci pour les personnes que tu mets sur mon chemin aujourd’hui que je dois impacter positivement.
Que ces rendez vous soient sous ton seul contrôle au nom de Christ Jésus !

Amen.

Nina-Astrid NDE/OUEDRAOGO

Nous avons tout reçu en Christ

« En lui (Christ) vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance… de sorte qu’il ne vous manque aucun don, dans l’attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ » 1 Corinthiens 1 : 5-7


Un matin, alors que je m’apprêtais à quitter la maison pour le travail, j’ai cherché en vain les clés de mon véhicule et ai dû mettre toute ma maisonnée à contribution pour les retrouver, perdant ainsi les précieuses minutes de tous. Un véritable gâchis !

Dieu nous a aussi donnés des clés pour démarrer notre véhicule spirituel. C’est avant tout le Saint-Esprit qui demeure en nous, puis nos pasteurs, nos enseignants. Mais qu’en faisons-nous ?

Pour certains d’entre nous : nous prenons pendant les enseignements des notes que nous ne relisons jamais ; nos Bibles sont soigneusement rangées dans nos armoires et n’en sortent que le dimanche ; la musique mondaine est plus écoutée que les cantiques ; les cantiques sur support électronique remplacent les louanges de nos lèvres qui plaisent à Dieu…

Ainsi, nous ne possédons pas de base spirituelle et quand arrivent les épreuves, nous courrons après les pasteurs, les diacres et autres frères en Christ pour qu’ils prient pour nous, alors que chacun a reçu une foi du même prix par la justice de notre Dieu et sauveur Jésus-Christ (2 Pierre 1 :1) et le même Saint-Esprit pour sa croissance spirituelle.

Comprenons que chacun doit travailler à affermir sa foi, et laissons nos dirigeants spirituels accomplir leur mission : prendre le temps d’écouter Dieu, prier pour le corps de Christ et sa croissance spirituelle, prier pour le pays et pour les autorités, etc. afin que la paix règne dans nos cœurs, dans l’église et dans le monde. Contribuons à l’avancement de l’œuvre de Dieu en ne gaspillant pas le temps de ses serviteurs.

Une prière pour aujourd’hui :
Père d’amour, merci de m’avoir donné des pasteurs pour me conduire mais j’ai également tout reçu en Christ. Je veux donc cultiver une relation étroite avec ton Saint-Esprit qui est en moi, afin de croître spirituellement et de ne pas être une charge pour tes serviteurs. Amen!

Marie Da Boni