Découvrir l’amour de Dieu

« … Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi … » (Math 19:14).

Alors qu’on amena à Jésus des petits enfants afin qu’il leur imposât les mains et priât pour eux, les disciples s’opposèrent. Jésus déclara donc : « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent », et il leur imposa donc les mains et les bénit.

Jésus aime et se soucie de tous, sans exception. Il a prouvé cet amour envers nous en ce que lorsque nous étions encore pécheurs, il est mort pour nous, et ressuscité pour que nous ayons la vie éternelle en lui. Son ardent désir, c’est d’habiter dans nos cœurs. Il a un plan merveilleux pour chacun d’entre nous et veut être le pilote de nos vies.

Dans l’évangile de Mathieu 6 : 25 – 31, il nous montre que nous sommes plus précieux que les fleurs et les oiseaux. Les oiseaux, en effet, ne sèment pas et ne stockent pas de nourriture mais ils n’en manquent pas pour autant car Dieu les nourrit. Quant aux fleurs, l’on sait qu’elles se fanent généralement très vite pourtant Dieu leur donne de la beauté. Et si Dieu prend soin des oiseaux et des fleurs, certainement qu’il prend soin de nous qu’il a créés à son image. C’est pourquoi si nous acceptons ce Seigneur d’amour, nos vies seront meilleures.

Jésus non seulement pourvoit à nos besoins, mais il pardonne aussi nos péchés passés, présents et futurs. Il nous communique le caractère de Dieu. Ayons confiance en lui, car il sait ce qui est bon pour nous. Jésus est un Dieu d’amour qui nous guérit de nos maladies, compatit lorsque nous sommes dans la tristesse. Jésus est le secours qui ne manque jamais.

Une prière pour aujourd’hui :
Qui peut sonder ton amour Jésus ? Ton amour pour moi est plus profond que les mers et les océans. Ton amour immense est mon sûr abri. Je t’aime en retour et je te livre mon cœur. Règne en moi, Amen.


DY

Ma fonction : Chargé de mission

« Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie, afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés ». Actes 26 :17-18


C’est en ces termes que le Seigneur, lorsqu’il est apparu à Paul, lui a annoncé la mission qu’il avait décidé de lui confier. Celle-ci reprend d’ailleurs en partie la mission du Seigneur Jésus lui-même, telle qu’elle a été révélée au prophète Esaïe bien avant l’avènement de Christ, à savoir : « l’Eternel m’a oint pour porter la bonne nouvelle aux malheureux ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance… pour consoler tous les affligés… » (Esaïe 61 :1-2).

Moïse avait aussi en son temps reçu un ordre de mission de l’Eternel : « J’ai vu la souffrance de mon peuple… et je suis descendu pour le délivrer… Maintenant va, je t’enverrai auprès de Pharaon et tu feras sortir d’Egypte mon peuple ». Remarquons ici que Dieu dit qu’Il est descendu pour délivrer son peuple, mais il a eu besoin d’un homme, Moïse, pour accomplir la mission.

Les choses n’ont pas changé aujourd’hui. Dieu veut agir, mais il a besoin de vous et de moi, de tous ceux qui ont reçu la vie nouvelle en Christ, pour l’aider à délivrer ceux qui sont encore dans les ténèbres. Etant un Dieu d’amour, il ne nous envoie pas sans protection. Il nous a équipés en nous associant le meilleur des consultants, son Saint-Esprit dont les conseils sont infaillibles.

Les âmes ont faim, les âmes ont soif, les âmes sont dans la détresse, une détresse de plus en plus grande dans le monde impitoyable d’aujourd’hui. Il n’est pas de chargé de mission qui s’assoie les bras croisés attendant que les choses se fassent. Si nous revendiquons le titre de cohéritier avec Christ, sachons qu’il comporte des droits mais aussi des devoirs. Il faut donc partir et c’est maintenant !

Une prière pour aujourd’hui :
Seigneur Jésus, tu m’as sauvé pour sauver les autres. Tu m’as aimé, pardonné, délivré, guéri pour que j’en fasse de même car chaque âme a du prix à tes yeux. Ce matin, je me lève et je pars, en comptant sur ton Saint-Esprit pour me guider et me protéger. Merci Seigneur de m’avoir choisi, Amen !

EC

Ouvre mes oreilles spirituelles

« Le Seigneur, l’Eternel…. éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j’écoute comme écoutent les disciples » Esaïe 50 : 4.


Des scientifiques ont découvert que les chats ont une sensibilité auditive très développée. C’est ainsi qu’un chat à l’affût près d’un trou de souris peut les entendre communiquer entre elles. Ainsi, il peut se positionner à l’endroit propice pour se jeter sur sa proie au moment opportun.

Si un animal a reçu du Créateur une telle acuité auditive, à combien plus forte raison ne nous a-t-il pas doté d’une acuité plus grande, nous qui sommes ses enfants ?

Il nous a certes donné des oreilles naturelles, mais aussi des oreilles spirituelles capables d’entendre sa voix.

La Bible dit que chaque matin il éveille notre oreille pour que nous l’écoutions comme des disciples mais, très souvent, la communication entre Lui et nous est brouillée, perturbée par toutes sortes de bruits (les soucis, l’impatience, le découragement, l’incrédulité, le manque de soumission à l’Esprit, etc.).

Si nous voulons entendre Dieu à la manière du prophète Esaïe ou de l’évangéliste Philippe (Actes 8), il nous faut de l’exercice : apprendre à nous tenir dans la présence de Dieu dans notre lieu secret, en silence, et à l’écouter.

Demandons au Saint-Esprit de nous aider en cela car, c’est alors que nos oreilles deviendront sensibles à sa voix, que nous l’entendrons et que nous pourrons ensuite obéir à ses instructions.

Une prière pour aujourd’hui :
Père excellent et bon, c’est toi qui as créé les organes de mes sens. Ouvre mes oreilles spirituelles afin que je perçoive tes instructions et que je les mette en pratique afin que ton cœur de Père soit réjoui. Merci de ce que tu le fais, au nom de Jésus. Amen !

HD

La puissance de la louange

« Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup, il se fit un grand tremblement de terre… au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus ». Actes 16 : 25-26

« Voici, il ne dort, ni ne sommeille celui qui garde Israël », dit le Psaume 121 :4. Et le verset de ce jour le confirme bien puisque l’histoire qui est racontée se passe vers le milieu de la nuit, c’est-à-dire à un moment où la plupart des gens sont profondément endormis, mais Dieu était en éveil, et il a entendu Paul et Silas.

Puisque les Ecritures déclarent que Dieu siège au milieu des louanges (Psaume 22 :3) et que Dieu ne se dédit jamais, lorsqu’il a entendu les prières et les louanges de Paul et Silas, il est descendu de son trône céleste pour venir siéger dans la prison où se trouvaient les deux disciples et… tout à coup ! L’atmosphère de la prison a changé, la puissance divine a tout ébranlé, brisé les chaînes, ouvert les portes.

Dieu est le même hier et aujourd’hui, il ne change point. Et si ce matin, nous décidons de détourner nos regards de notre misère, de nos angoisses pour notre avenir ou celui de nos enfants, de nos multiples occupations et préoccupations, et que nous élevons nos voix pour célébrer les louanges de l’Eternel, alors il rééditera pour nous le miracle de la prison de la Macédoine.

Dieu se réjouit de savoir que nous comptons sur lui, et c’est naturellement qu’il honore notre confiance en volant à notre secours lorsque nous nous trouvons en difficulté. Les hommes font cela pour les personnes qu’ils aiment, à combien plus forte raison le Dieu de bonté ne le ferait-il pas pour ses enfants qu’il a sauvés au prix du sang de son Fils bien-aimé Jésus-Christ.

Ainsi, quel que soit le problème qui nous oppresse en ce jour, proclamons comme David : « Je m’écrie : loué soit l’Eternel, et je suis délivré de mes ennemis ». Croyons en cela et nous verrons les chaînes de la maladie, de la stérilité, du chômage, de la misère, tomber les unes après les autres.

Une prière pour aujourd’hui :

Tendre Père, je veux comme les oiseaux, te louer, te célébrer, chanter dès le matin ta bonté et ta fidélité au long de jours, des années, toute ma vie. A toi la gloire aux siècles des siècles, au nom de Jésus. Amen !

Evelyne Charbonneau