Derrière chaque difficulté il y a une nouvelle opportunité

 

« Heureux l’homme qui endure l’épreuve ! En effet, après avoir été éprouvé, celui–là recevra la couronne de vie qu’il a promise à ceux qui l’aiment. » Jacques 1 :12

Un de mes amis très chers avait coutume de dire : derrière chaque difficulté il y a une nouvelle opportunité, cette affirmation n’était pas de lui, mais il l’avait fait sienne. Il se l’était approprié. Et il nous arrivait à certaines périodes d’échanger positivement sur la nature des opportunités consécutives à certaines difficultés passées. Nous constations toujours qu’il y avait quelque chose de bénéfique et d’inattendu qui résultait de ces moments de blocage et d’hostilité apparente des choses.

C’est ainsi que nous comprenions que les bonnes choses qui découlaient de ces moments de tribulation ne pouvaient pas être le résultat d’une intention mauvaise de Dieu. Jacques nous dit que Dieu permet toutes ces épreuves, Il nous dit bien qu’Il n’en est pas l’auteur, mais qu’Il les permet afin de nous tester et nous fortifier.

Tester et fortifier sont bien les deux éléments positifs de toute difficulté :

- Tester car nous avons besoin de l’être pour que nous puissions évaluer nos capacités et notre degré de résistance. C’est ce que Dieu dit à Esaïe : « Je t’ai mis au creuset… Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité. » Esaïe 48 :10

- Fortifier pour affermir notre résistance et acquérir de nouvelles armes afin d’avancer vers ce pourquoi le Seigneur veut que nous soyons. C’est pourquoi en acceptant avec foi la nature de l’épreuve, le Seigneur ouvre de nouvelles opportunités qui ne peuvent en être que le fruit.

Cette logique divine se retrouve dans le monde naturel, car comment imaginer de donner des responsabilités à quelqu’un qui n’est pas apte ou formé pour cela ! Ce verset nous donne un enseignement sur la foi et comment marcher avec elle.

En ayant la ferme assurance des choses qu’on espère, et la conviction de celles qu’on ne voit pas. (Hébreux 11 :1), nous pouvons accepter le bien-fondé de nos épreuves en étant convaincu d’être accompagné en cela par l’amour du Seigneur et en ayant ensuite, la certitude de progresser avec de nouvelles opportunités.

Un engagement pour aujourd’hui :
Je comprends Seigneur que ce n’est pas par sagesse ni par résignation que je dois accepter les difficultés qui surgissent devant moi. Au contraire Seigneur, je souhaite aujourd’hui te glorifier des épreuves que tu as permis que je reçoive. Je sais qu’elles s’accompagnent de ton amour et de tout ton soutien afin que je puisse en sortir victorieux et fort pour ta plus grande gloire.

D.C.

Comment s’édifier dans les difficultés ?

« …David reprit courage s’appuyant sur l’Eternel, son Dieu ». 1 Samuel 30 : 6.

Lorsque David tomba en disgrâce devant le roi Saül qui cherchait à le faire mourir, il prit la fuite et s’entoura de compagnons acquis à sa cause. Un jour, de retour d’une expédition, tous constatèrent que le lieu où leur camp était dressé avait été détruit et brûlé par des ennemis, et que femmes, fils et filles avaient été emmenés captifs. Après que David et ses compagnons eurent pleuré, le peuple parla de le lapider.

C’est ainsi que David découvrit ce qu’est réellement l’homme face à ses propres intérêts, et ceci le plongea dans une grande angoisse. Mais l’Ecriture dit qu’il reprit courage s’appuyant sur l’Eternel son Dieu.

Les hommes ici-bas s’unissent autour d’objectifs, d’idéaux, de projets collectifs et protègent généralement ces unions en créant des associations, syndicats, communautés, ordres. Aux yeux du monde extérieur, de telles unions paraissent inaltérables de par les grands idéaux qui les sous-tendent, mais en vérité, il n’en est rien. Dès que surgit la première faille, comme par exemple une lutte pour le leadership et le pouvoir, alors tout est remis en cause.

Malheureusement de telles luttes subsistent aussi au sein de l’Eglise, le corps de Christ.

Lorsque nous nous trouvons confrontés à des situations comme celles qu’a connues David, ne nous tournons pas vers les hommes, car ils ne peuvent nous proposer que des solutions limitées. Encourageons-nous nous-mêmes et appuyons-nous sur la parole infaillible de Dieu.

Même Jésus-Christ, le modèle parfait, pendant son séjour sur la terre, ne s’appuyait que sur une chose, une seule, « la voix du Père ». Comment pouvait-il en être autrement, Lui qui a été rejeté par les siens, trahi par ses proches, méprisé par le collège des docteurs d’Israël parce que tous refusaient de reconnaître en Lui, le Fils du Dieu vivant, le Messie annoncé.

Et puisqu’Il est sorti victorieux de toutes ces situations, nous devons considérer que dans ce monde, il n’y a pas d’alternatives pour vaincre l’adversité. Il faut s’armer de courage, s’appuyer fermement sur Christ, le rocher inébranlable et sur sa Parole, et demander le soutien de l’Esprit-Saint qui est en nous et qui sonde les profondeurs du cœur de Dieu.

Ce que le Seigneur nous dit aujourd’hui :

En toutes circonstances, fixons nos pensées sur Dieu et sachons que la parole révélée de Dieu est une source suffisante de consolation, de restauration et de transformation radicale.

Yendié Gayéri.

Jésus n’est jamais en retard

« Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra quand même il serait mort ». Jean 11 : 25.


Ce message est une déclaration puissante. Le Seigneur Jésus nous fait savoir que lui, n’arrive jamais trop tard quelle que soit la situation. Rien ne lui est impossible.

La Bible relate l’histoire d’un homme malade qui était couché devant une piscine depuis trente-huit ans, attendant qu’un bienfaiteur veuille bien l’y jeter pour qu’il soit guéri (Jean 5 :5). Cet homme, vu son handicap, s’était peut être classé parmi les malades se disant incurables.

Mais voici qu’à sa grande surprise, le Seigneur Jésus qui passait par là, lui demande s’il veut être guéri. Nous connaissons sa réponse. Et sa guérison fut instantanée.

L’intervention de Jésus apporta une solution au cas visiblement désespéré de cet homme. C’est pourquoi, faisons appel au Seigneur dans nos situations mêmes celles qui à nos yeux paraissent les plus opiniâtres. Disons-lui, Seigneur, interviens dans mon foyer, dans ma destinée, dans mon avenir, dans mes problèmes. Manifeste la vie dans mon emploi et dégage un poste pour moi. Restaure le temps que j’ai perdu dans le chômage…

La bible dit que Dieu donne la vie aux morts, et il appelle les choses qui ne sont pas comme si elles étaient. (Romains 4 :17).

C’est dire que rien n’est impossible à notre Dieu, pour Lui, point de cas désespérés. Il redonne la vie aux situations mortes, car ne l’oublions pas : C’est lui le créateur de l’Univers.

Prière :
Mon Père bien-aimé, merci parce que tu n’es jamais en retard dans mes situations. En Jésus-Christ tu donnes la vie, la paix, la joie, quels que soient la durée et le degré de l’épreuve. Soit bénis Père, au nom de Jésus. Amen.

H.D.

Notre conducteur certain

« Quand viendra le Saint-Esprit, celui qui est vérité, il vous conduira dans toute la vérité.» Jean 16 : 13.


Beaucoup de gens vivent dans la confusion et sont abattus par les circonstances de la vie. Ils sont mêmes inquiets de ce que leur réserve l’avenir. Ceci n’est malheureusement pas une caractéristique des temps modernes.

Jésus avait en son temps constaté la même inquiétude chez ses disciples lorsqu’il leur parlait de lui et de sa mission terrestre. C’est pour cette raison qu’avant de les quitter, il a tenu, dans son grand amour, à les rassurer en leur promettant un autre consolateur qui les aiderait à vivre dans la victoire.

Ce consolateur, c’est le Saint-Esprit qui est effectivement venu et qui vit en chacun d’entre nous. Il est notre conducteur, notre guide infaillible. Il sait comment nous faire traverser les mers houleuses, le feu ardent, comment déplacer les montagnes sur notre chemin et détourner les flèches de l’ennemi. En somme, il a la solution à tous nos problèmes quotidiens.

Alors, bannissons toute inquiétude concernant notre présent et notre avenir. Abandonnons-nous à la direction du Saint-Esprit, développons une communion avec lui. Consacrons-lui régulièrement du temps pendant nos journées pour l’écouter et être conduit.

Il est un ami sûr, il connaît notre destinée qu’il dirige de sa puissante main.

Une prière aujourd’hui :
Excellent Saint-Esprit, je te remercie pour ta présence en moi. Je refuse d’être dans l’incertitude au sujet de ma vie. Apprends-moi à développer une intimité avec toi afin que tu me révèles les choses cachées concernant mon avenir, mon travail, ma famille etc. Merci Saint-Esprit, Amen !

H.D.